Close

Vous connaissez le principe de Peter ?

Les bruits de couloir, c’est aussi l’occasion de faire des découvertes. J’ai attrapé l’autre jour un « Principe de Peter » au milieu d’une conversation. Vous connaissez ? Moi, non. Jamais entendu parlé de ce truc… Comme j’avais 5 minutes de temps à perdre et un café à boire, j’ai discrètement demandé à l’ami Google de m’expliquer.

Voici quelques extraits Wikipédia, et bien sûr un lien vers cette curiosité, bien réelle mais un peu flippante !


Extrait Wikipédia :

Le principe de Peter, basé sur une évaluation d’un niveau de compétence, propose de décrire les évolutions de carrière dans les hiérarchies par des principes de base simples, puis étudie les corollaires qu’impliquent ces postulats.

Principes de base :

  • un employé compétent à un poste donné est promu à un niveau hiérarchique supérieur ;
  • un employé incompétent à un poste donné n’est pas promu à un niveau supérieur, ni rétrogradé à son ancien poste.

Corollaires (1) :

  • un employé ne restera dans aucun des postes où il est compétent puisqu’il sera promu à des niveaux hiérarchiques supérieurs ;
  • par suite des promotions, l’employé finira (probablement) par atteindre un poste auquel il sera incompétent ;
  • par son incompétence à ce poste, l’employé ne recevra plus de promotion, il restera donc indéfiniment à un poste pour lequel il est incompétent.

Corollaires (2) :

  • à long terme, tous les postes finissent par être occupés par des employés incompétents pour leur fonction ;
  • la majorité du travail est effectuée par des salariés n’ayant pas encore atteint leur « seuil d’incompétence ».

Si on part du principe que plus un poste est élevé dans la hiérarchie, plus il demande des compétences et plus son impact est grand sur le fonctionnement de l’organisation ; alors, il en découle que l’impact de l’incompétence de l’employé aura été maximisé par le niveau hiérarchique du poste auquel il aura été promu.

(…)

Peter remarque que la compétence, chez les employés d’une organisation, se répartit selon une loi normale :

  • 10 % d’employés sont super-incompétents
  • 20 % d’employés sont incompétents
  • 40 % d’employés sont modérément compétents
  • 20 % d’employés sont compétents
  • 10 % d’employés sont super-compétents

Peter observe que les 80 % au centre de la courbe restent au sein de la hiérarchie, mais pas les 20 % aux extrêmes ; c’est la « défoliation hiérarchique ».


Pour lire la suite :

Principe de Peter

Et vous ? Avez-vous atteint votre « seuil d’incompétence » ?


Partager sur :